Les fonctions des rêves

Pour faciliter la compréhension des nombreuses fonctions qui animent les rêves, nous allons les catégoriser et les lister. Pour ce faire, nous allons diviser les fonctions en trois catégories principales : Physiques, Psychologiques et Inspirés.

Les rêves que je catégorise de « Physiques », sont des rêves qui n’ont qu’une faible portée symbolique.

Ils sont fonctionnels : ils servent des objectifs précis : avertir d’un besoin, mémoriser dans un but d’apprentissage, résoudre un problème basique…

Il en existe de nombreux types, j’en dénombre trois principaux :

Les rêves « d’homéostasie » : Ce sont des rêves, ou des éléments de rêves qui ont pour fonctions d’avertir le rêveur sur son équilibre physique du moment et de nettoyer le trop-plein d’émotions. Ils peuvent prendre la forme d’un fastueux banquet pour un rêveur affamé ; d’un verre d’eau ou d’une baignade pour un déshydraté ; ou encore de grelotter dans la neige, pour le dormeur assoupi dans une pièce trop froide.

Autant d’exemples qui, si pris de manière symboliques, ne mèneront nulle part, car leur seule fonction, dans ce cas précis, est une fonction d’équilibre physique. Le rêve d’homéostasie se charge d’avertir des besoins physiques de bases mais sert également à rééquilibrer le mental perturbé : en vivant à travers le rêve ce qu’elle désire, la personne se libère de certaines de ses frustrations ; dans cette même optique, ces rêves se chargent de purger le trop-plein du mental. Un souvenir douloureux, la peur d’un évènement qu’on anticipe, ou bien toute émotion négative qui ne trouve pas de raison consciente se voit soulagée à travers ces rêves, véritables régulateurs nocturnes. Ils soulagent suffisamment pour garder un certain équilibre, mais c’est à travers une autre fonction, que nous allons maintenant voir, que les rêves nettoient complètement les stress dus à un évènement bouleversant.

Les rêves de « thérapie nocturne » : C’est une catégorie de rêves qui permet le rétablissement de l’équilibre émotionnel à la suite d’une situation de crise vécue (conflit important, licenciement, rupture…). Elle consiste le plus souvent en plusieurs rêves, qui peuvent s'étendre sur plusieurs mois, dans lesquelles la personne va revivre la situation mal vécue, sous d’autres formes, jusqu’à finir sur un rêve dans lequel ce même contexte est mis en scène de manière positif. Ces rêves ne se déclenchent pas automatiquement après une période de crise, la raison varie en fonction de la personne et de la situation (absence de volonté de voir la situation s’améliorer par exemple).

Les rêves « d’apprentissage » : Ce sont des rêves qui ont pour seule fonction de faciliter l’apprentissage et la mémorisation de nouvelles données. Ils ont tendance à se produire plus souvent quand la personne est motivée par le sujet d’apprentissage.

Les rêves que je qualifie de « Psychologiques », sont des rêves qui visent à équilibrer la psyché face à des problématiques plus importantes que les rêves « physiques », ces épreuves peuvent demander plusieurs rêves pour que des améliorations se produisent. Les principaux sous-types sont : informatif, résolution de problèmes et anticipatoires.

Les rêves "informatifs" : sont une catégorie de rêves qui mettent l’accent sur l’information, ils éclairent le rêveur sur les situations dans lesquelles il se trouve, de manière à comprendre tous les pendants et aboutissants de ceux-ci. C’est la catégorie qui intéresse le plus le rêveur qui cherche à mieux se connaître à travers ses rêves, car elle prend en compte la situation ou dynamique présente et permet de mieux la comprendre dans l’optique de la résoudre. C’est également la catégorie qui est la plus liée au travail de kinésiologie des rêves car elle amène à la conscience du rêveur les aspects ignorés ou reniés de sa vie, première étape vers la libération des mécanismes inconscients hérités du clan.

Les rêves de « résolution de problèmes » : Ces rêves se produisent lorsque la personne fait face à un problème qui paraît insoluble, le rêve y apporte une réponse à travers des images particulièrement révélatrices. Les problématiques en question sont plus importantes et durables que celles que l’on trouve dans les rêves « physiques » (résolution de conflit, inspiration liée à un travail créatif…). Ces rêves apparaissent lorsqu’une action concrète est nécessaire à l’amélioration de la situation, ce qui les différencient des rêves « informatifs » qui cherchent uniquement à informer pour résoudre, ici, le rêve fait effet d’anti-sèche.

Les rêves « anticipatoires » : Confondus avec les rêves prémonitoires, les rêves « anticipatoires » mettent en scène ce qui se produira dans le futur, pas de manière mystique, mais simplement en prenant en compte la trajectoire amenée par les actions passées et présentes du rêveur. Ces rêves anticipent une situation qui se produira logiquement, ils avertissent le rêveur sur le futur qu’il se crée.

Les rêves « Inspirés » sont une catégorie de rêves influencés par des énergies élevées, divines, métaphysiques… Le qualificatif changera en fonction des croyances de chacun, l’idée commune est que ce sont des rêves dotés d’une richesse symbolique et d’un intérêt spirituel important. A l’image des rêves qui ont été le point de départ de religions ou de grande découvertes, ces rêves sont aussi impactants pour le rêveur lui-même, que pour le monde entier.

Les rêves « prémonitoires » : À l’inverse des rêves « anticipatoires » et à l’image des autres rêves « inspirés », les rêves « prémonitoires » sont influencés par une énergie particulière. Ce ne sont pas des rêves qui avertissent sur la trajectoire suivie par le rêveur, mais des rêves qui font tomber le voile de l’avenir, la personne n’y voit pas nécessairement son futur, ni même le futur d’un endroit qu’elle connaît, c’est en cela qu’ils paraissent impersonnels ; malgré cela ils informent le rêveur sur un évènement qui se produira dans l’avenir et qui ne dépend pas nécessairement de ses actions directes. La fonction exacte de ces rêves et la raison de leur apparition est inconnue.

Les rêves de « résolutions de problèmes inspirés » : Résoudre un problème peut parfois nécessiter une aide particulière, à l’image du tableau périodique du chimiste Dimitri Mendeleïev, conçu grâce à un rêve. Les rêves de résolutions inspirés, comme leur nom l’indique, sont des rêves de résolution de problèmes, mais supportés par une énergie "élevée".

Les rêves « initiatiques » : Les rêves initiatiques sont le pendant "inspiré" des rêves informatifs, mais au lieu d’ouvrir le rêveur à une situation visible et connue, il l’ouvre à de nouvelles réalités et connaissances. Ils ont souvent un symbolisme très riche et leur souvenir persiste très longtemps.

Les rêves « d’impression » : Ils ne contiennent aucun message précis, aucune symbolique importante, mais sont riches d’impressions. Ces rêves abstraits ne sont pas faits pour être compris, mais pour être vécus.

C’est dans l’idée de faciliter la compréhension des nombreuses fonctions du rêve qu’elles ont été présentées de la sorte, dans la réalité toutes ces fonctions agissent dans une même idée de diriger le rêveur dans une direction précise, les rêves physiques comme les rêves mystiques ne sont pas différents dans leur essence, de plus, de nombreuses fonctions peuvent animer une même image.

Pour bien comprendre cette dernière idée nous utiliserons l’image de la « dent qui tombe » :

La fonction "Physique" de cette image peut être la peur de perdre ses dents ou l’appréhension d’un futur rendez-vous chez le dentiste.

La fonction "Psychologique" ira chercher davantage dans la symbolique de la dent, on pourra par y voir la perte de certaines structures ou encore des difficultés relationnelles (mordre, sourire, se nourrir).

La fonction "Inspirée" nous montrera la perte d’un proche ou la chute de nos anciennes perceptions du monde.

Les possibilités sont nombreuses et chaque image peut porter plusieurs fonctions, il est important de rester ouvert et de voir ces différents types comme un tout pour ne pas cloisonner le rêve et l’étouffer de nos idées préconçues.