La Kinésiologie des rêves

L’outil le plus adapté au travail sur le rêve est le corps lui-même, il est le mieux placé pour nous montrer la voie qu’il est bon de suivre et la manière à adopter pour comprendre les images nocturnes. C’est en cela que la kinésiologie est particulièrement adaptée à la compréhension du rêve.

La kinésiologie permet au corps de s’exprimer, à travers le test musculaire, ce qui permet à l’aide d’outils adaptés de comprendre les mécanismes inconscients qui nous limitent et de nous en libérer à l’aide de rééquilibrages physiques et énergétiques.

Nous savons que les rêves peuvent être d’une grande complexité, surtout pour ceux qui ont tendance à trop les intellectualiser, c’est là l’un des intérêts à utiliser la kinésiologie.

Comprendre le rêve en se basant sur un solide socle théorique peut s’avérer efficace pour apporter des éclaircissements, mais crée facilement une rupture entre le rêveur et son accompagnant. La personne est alors mise à l’écart de son propre rêve, dépossédée d’une part d’elle-même. La kinésiologie, au contraire, utilise de nombreux procédés permettant de ne pas passer par le mental pour comprendre les forces qui nous animent, cette manière intuitive de faire permet à la personne de mieux appréhender ses rêves et sa manière de rêver.

Utiliser la kinésiologie pour comprendre ses rêves à trois avantages, d’abord, il permet à la personne de participer à leurs compréhensions par l’intermédiaire d’outils qui lui demandent d’aller chercher les réponses et non pas de les attendre.

Ces mêmes outils servent également à ancrer le rêve dans la réalité par l’action, à l’aide de mouvements et de stimulations de points, nous étendons alors le message du rêve en permettant au corps d’en exprimer son essence, cela offre au rêveur la possibilité de vivre son rêve pour mieux l’assimiler.

Enfin, le dernier avantage découle directement des deux autres, c’est la capacité offerte au rêveur de comprendre lui-même ses rêves sans aide future : en participant activement aux séances et en vivant le rêve, la compréhension du fonctionnement de ses rêves vient naturellement.

Ces trois aspects font partie d’une approche différente de l’habituelle analyse des rêves de l’approche psychanalytique et un autre aspect marque cette différence : c’est la possibilité de « rééquilibrer » les rêves. Le rééquilibrage, au contraire d’une séance de kinésiologie classique, n’est pas toujours nécessaire, il dépend du type du rêve et de la direction prise par la séance, son utilisation reste malgré tout très intéressante puisqu’elle donne à la séance une nouvelle dimension, elle devient plus qu’un simple moyen de comprendre ses rêves, elle permet alors de retrouver l’équilibre dans certains domaines de sa vie, en rapport bien sûr avec le sujet du rêve.

Utiliser la kinésiologie pour travailler un rêve a donc de nombreux avantages et ouvre le champ à de nouvelles possibilités, car en plus de comprendre sa manière de rêver, le rêveur a l’opportunité de rétablir son équilibre intérieur.